Articles - Tests

Fermer Ampli-Tuners

Fermer Amplificateurs

Fermer Apogee

Fermer Casques

Fermer Conseils

Fermer Câble secteur

Fermer Câbles Modulation

Fermer DAC

Fermer Disques-Musique

Fermer Dématérialisation

Fermer Enceintes

Fermer Fidetech

Fermer Grand système

Fermer Historique

Fermer Lecteurs CD

Fermer Liste amp à tube

Fermer Matériel de rêve

Fermer Optimisation

Fermer Platines vinyles

Fermer Préamplificateurs

Fermer Stereophile

Fermer Systèmes de référence

Fermer Threshold

Fermer Tubes et divers

Fermer Tuners

Technique

Fermer Accessoires

Fermer Connecteurs

Fermer Câble secteur

Fermer Câbles HP

Fermer Câbles Modulation

Fermer Optimiser votre Threshold

Fermer Réparation de votre équipement

Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
S'abonner
Se désabonner
27 Abonnés
Webmaster - Infos
DAC - DACs revues synthétiques
Un immense merci à « SCARF » du forum VERT pour ce CR impressionnant !

I- Essais Convertisseurs, Première partie.
  
La configuration qui fut utilisée pour ces tests est décrite ci-dessous:
  • Drives JADIS JD1 utilisant une mécanique CDM 9 PRO, et METRONOME TECHNOLOGIE T2A.5.
  • Liaison RCA 75 ohms par du câble MARIGO APPARITION 3A.
  • Préamplis CONRAD JOHNSON PV 11 et AUDIO RESEARCH SP11.
  • Amplis CONRAD JOHNSON EVOLUTION 250 et blocs monos PREMIER TWELVE XS.
  • Enceintes TAD EXCLUSIVE 2401.
 
Les appareils ont été branchés au minimum 24 heures avant écoute.
 
 
I-1. Convertisseur AUDIOMAT TEMPO 2 Evolution.
  • Sensation de son électronique dans le mauvais sens du terme, absence de vie.
  • Médium en avant.
  • Scène sonore sans profondeur.
  • Extrême grave atténué.
  • Peu dynamique.
 
 
I-2. Convertisseur AUDIO SCULPTURE ARPEGE. 
  • Beau médium.
  • Sensation de dynamique.
  • Scène sonore avec peu de profondeur.
  • Extrême grave atténué.
  • Globalement agréable à écouter.
  • Niveau de sortie assez faible.
 
 
I-3. Convertisseur METRONOME TECHNOLOGIE C1A (modèle avec fenêtre en façade).
Sur sa Sortie à tubes:
  • Ouverture de la scène sonore extraordinaire, avec du relief, de la profondeur.
  • Sensation étonnante de respiration, de musicalité.
  • Extrême grave ressenti de manière physique.
  • Le plus dynamique et le plus rapide des quatre appareils testés.

Sur sa Sortie à transistors:
  • Il semble que le grave descende légèrement plus bas et soit plus tendu.
  • Par contre, le médium perd en qualité. Il y a aussi moins de profondeur.
 
I-4. Convertisseur JADIS JS1.  
  • Superbe scène sonore.
  • Le son est très doux et plein, mais reste dynamique.
  • Beaucoup d’ampleur, les voix ont de la consistance.
  • La rapidité de l’ensemble est inférieure au METRONOME.
  • Le grave est rond.
  • L’accent est ici mis sur l’aspect majestueux de la  restitution et la musicalité.
  • L’extrême grave est en retrait, moins présent que le METRONOME.
  • Jamais agressif, on peut écouter fort sans fatigue auditive.
  • Niveau de sortie très élevé.  



II-. Essais Convertisseurs, Deuxième partie.
 
La configuration qui fut utilisée pour ces tests est décrite ci-dessous:
  • Drive METRONOME T2A.5
  • Liaison RCA 75 ohms MARIGO APPARITION 3A.
  • Electroniques AUDIO RESEARCH SP 11 MKII et CONRAD JOHNSON PREMIER TWELVE.
  • Enceintes TAD EXCLUSIVE 2401.
  • Base de référence METRONOME C1A.
 
 
 
II-1. Convertisseur VIMAK DS 1800  (21/04/01)
  • Niveau de sortie peu élevé.
  • Equilibre global satisfaisant.
  • Scène sonore en retrait.
  • Dynamique moyenne.
  • La voix ne module pas sur les pointes de niveau.
  • On ressent l’envie de monter le volume pour essayer de retrouver du feeling.
  • Les attaques manquent de mordant sur toute la bande passante.
  • Le pianiste joue avec des moufles.
  • Manque de punch, de vie.
  • Transparence très moyenne.
 
II-2. Convertisseur WADIA 25  (24/04/01)
  • Niveau de sortie peu élevé malgré la présence d’un préampli numérique.
  • Saturation des étages d’entrée du préampli  SP11 à niveau maxi.
  • Equilibre général réussi.
  • L’écoute est plutôt douce, avec beaucoup de détails.
  • Bonne restitution des ambiances.
  • La dynamique est moyenne, lors de forté, la pression n’est pas là.
  • La voix ne module pas, ne pousse pas.
  • L’extrême grave est tronqué.
  • Pas de sensation physique lors des impacts graves.
  • Pas d’émotion: la musique ne chante plus. Cette sensation est encore plus accentuée avec liaison ST.
  • Télécommande désagréable à utiliser car essentiellement prévue pour commander un drive, les fonctions du convertisseur ne sont pas assez séparées du reste.
 
II-3. Convertisseur ORPHEUS One  (24/04/04)
  • La prise en main de l’appareil est plutôt rassurante. L’appareil semble bien fabriqué et pèse son poids. Par contre, lorsque l’on retourne la bête et que l’on regarde les prises, la frustration commence. Comment peut-on faire un DAC de ce prix, et être si radin sur les prises ?   Si en entrée, c’est correct (1 RCA, 1 XLR), en sortie c’est carrément le désert : 2 uniques XLR !!! Sachant que la grande majorité des installations sont en RCA, il faudra soit bidouiller un câble, soit se fendre d’un adaptateur XLR/RCA. A ce prix, et ce niveau de qualité théorique, je trouve ça inadmissible…  
  • Lorsque j’ai fait la découverte de cet appareil sur mon système, la personne qui me l’a fait écouter avait amené son jeu de câbles (avec adaptateurs). J’avais trouvé que le son était propre et dynamique, avec un bon lien entre les notes. Il m’avait semblé que le grave était un peu timide. J’ai su quelques jours plus tard que le câble en question tournait aux environs de 3000 euros (Synergistic Research Designer référence). Cette 1ère approche s’est par contre faite trop rapidement (1h30), avec trop d’inconnues (DAC + câbles) pour que j’émette un avis tranché. Là, j’ai pu le tester tranquillement, avec des cordons perso similaires à mes autres appareils, après l’avoir fait chauffer quelques jours.  
  • Ce DAC est dérangeant. Dérangeant parce qu’après avoir vécu quelques jours avec lui, je me demande bien ce qu’on lui trouve. Il est clair et assez précis. La dynamique est plutôt bonne. La scène est assez haute, mais pas très profonde. Le problème, c’est qu’il manque cruellement de poids sur les notes. Avec lui, les chanteurs ne s’expriment qu’avec leur tête, ils n’ont pas de matière. Et le grave n’a pas de puissance. Comparé à un Studer A730, ce DAC est ridicule sur la notion de plaisir musical. En fait, j’ai passé mon temps à zapper mes disques, espérant vainement que la chanson suivante allait me faire vibrer…
  • J’ose espérer que le drive présente les défauts inverses pour compenser les lacunes de ce convertisseur.  
A recommander aux amateurs de lyrique. Rockeurs passez votre chemin…

 

Un topic dédié a été créé sur notre Forum pour que vous discutiez de ces appareils: suivez directement ce lien.

Article écrit par Florent (via Scarf), provence 13 sur le Forum.

 


Date de création : 11/07/2010 @ 11:38
Dernière modification : 12/01/2016 @ 19:18
Catégorie : DAC
Page lue 4 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article

Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Horloge
Pays
Connexion...
 
Liste des membres Membres : 698

Votre pseudo :

Mot de passe :

[ Mot de passe perdu ? ]


[ Devenir membre ]


  Membre en ligne :
  Anonymes en ligne : 9

Total visites Total visites: 0  

Ip : 54.198.165.74

Calendrier
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

^ Haut ^